Affichage : 1 - 5 sur 5 RÉSULTATS
En avant Expérience Festival Lumière

Une nuit d’horreur nippone à l’Institut Lumière

Minuit vendredi 15 octobre. Il n’était pas l’heure de rentrer du bal mais de se rendre à l’Institut Lumière, pour la nuit de la « J-Horror », où trois classiques du cinéma d’horreur japonais étaient projetés. L’Écornifleur a frissonné pour vous jusqu’à l’aube. Récit. 23h20 Une queue s’est déjà formée pour accéder à la première salle de l’Institut Lumière, où …

En avant Expérience Festival Lumière

Adieu Paris ! : le dernier déjeuner de cons

Édouard Baer a présenté son dernier long-métrage au Festival Lumière. Le film sur l’amitié qui s’étiole avec les années réunit les grands acteurs d’une génération dans une comédie frénétique.  Des hommes, célèbres, qui vieillissent, désillusionnent et tombent de leur piédestal. Pour ce film presque à huis clos, le cinéaste et producteur s’est accordé un budget serré …

En avant Festival Lumière Reportage

Adieu Paris ! a fait sa première à Lyon

Au Comoedia, bastion du cinéma Art et Essai du 7e arrondissement, la salle est pleine à craquer lundi 11 octobre. La projection prévue a été remplacée par une deuxième avant-première du dernier film d’Édouard Baer et le public était au rendez-vous. « Tu sais que j’ai un t-shirt I Love Édouard », affirme avec ironie une spectatrice, réjouie à la perspective …

SEO

Musée : Dans l’œil de Michel Einsenlohr, la Syrie antique et moderne retrouvée

Avec l’exposition La Syrie en noir et blanc, le photographe oscille entre le reportage, le travail de mémoire et le cliché artistique. Au Musée d’Archéologie Méditerranéenne de Marseille, les images de Michel Eisenlohr retracent les vestiges antiques du pays avant la guerre civile.  « Tu es allée, toi, à Palmyre ? », demande une visiteuse à son amie en examinant …

La jeunesse face au Covid Les séries de l'Ecornifleur

« Je suis moins chaude de faire des dates avec le confinement »

Le deuxième confinement engendré par la pandémie de COVID-19 a remis à mal la vie sexuelle des jeunes lyonnais de 18 à 25 ans, déjà entravée par la fermeture des lieux de sociabilité. D’après le sondage réalisé par L’Ecornifleur, 38% d’entre eux estiment ne pas avoir eu une vie sexuelle épanouie durant cette période.  « …