Emmanuelle, bien que nouvelle dans notre rédaction, a déjà participé à L’Ecornifleur il y a un an de cela. Elle revient en force cette année, en commençant par répondre à notre questionnaire des frères Lumière.

 

Quel est le film qu’il faut avoir vu à 25 ans?

La vie est belle, de Benigni. J’aime sa manière de mélanger bouffonnerie et drame dans l’Italie exsangue de 1944; improbables les mollets ronds du petit Giosué face à la terreur des camps de concentration… Voilà ce qui me bluffe chez Benigni : le risque qu’il prend pour illustrer ses propres mots, « l’espoir se niche jusque dans l’horreur ».
 

Le film que tu aimerais avoir réalisé ?

La vie est belle, de Capra. Non, non, je ne suis pas mono-sujet. Ce film n’a rien à voir avec le précédent. C’est juste une pépite de ciné-club qui, malgré les années, semble toujours parler au meilleur de ce que tu es. J’aurais adoré savoir faire ça !

Le film dans lequel tu aurais aimé jouer ?

Bienvenue à Gattaca. Parce que ce film fait intelligemment fonctionner les cellules grises sur la bioéthique, l’un des sujets poil-à-gratter du moment. Et parce que bosser avec Jude Law, c’est la classe.