Affichage : 1 - 1 sur 1 RÉSULTATS
En avant Festival Lumière

Comment Youssef Chahine a marqué le cinéma du monde arabe

À l’occasion de la projection de Gare centrale (Bab el-Hadid, 1958) et de Saladin (Al Nasser Salah Al-Din, 1963) au Festival Lumière, l’Écornifleur s’est plongé dans la filmographie du cinéaste égyptien Youssef Chahine.  « De tout temps il y a eu un cinéma très égyptien, qui petit à petit, se libérait ». Youssef Chahine Ces mots de Youssef Chahine, …